Les particularités de la cuisine africaine

Manger est un besoin primitif qui ne s’enseigne pas. La preuve en est que tout nouveau né, qu’il soit humain ou animal, se dirige directement vers le sein de sa mère ( pour ce qui est des mammifères). Personne ne leur dit où se trouve la nourriture, ni ce qu’il doive consommer, parce qu’ils le savent déjà dès la naissance. Selon les continents, les habitudes culinaires et alimentaires diffèrent selon les aliments présents dans chaque circonscription géographique. Les conditions climatiques et la qualité des sols ne sont pas les mêmes; et donc, ils ne peuvent pas produire les mêmes vivres. Le continent africain grâce à ses sols très fertiles, pratique une cuisine particulière.

épices

Le berceau de l’Humanité

L’Afrique à elle seule, compte plusieurs milliers de dialectes. Encore appelé le berceau de l’Humanité, sa cuisine est très diverse et très généreuse.
En Afrique, les gens aiment les repas copieux et surtout très épicés. C’est la raison pour laquelle la cuisine africaine est gourmande en condiments et en épices. On utilise ail, oignon, noyaux de mangue sauvage, basilic, gingembre, safran , curcuma, muscade, piment. On y consomme aussi beaucoup de légumes, aromates et même des mets surprenants tels que le serpent, le singe ou l’hippopotame, mais le mouton, le bœuf et la chèvre sont les viandes les plus courantes. Ces nourritures s’accompagnent souvent de banane-plantain, riz, banane verte, sorgho, semoule de mais, tubercules (manioc, macabo, igname).
Tous ces condiments, épices et garnitures se retrouvent aussi dans les plats du Cameroun, dit « Afrique en miniature ».

Publié dans Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*